HONDA 500 Four

Appartenant à l’origine à mon oncle et achetée dans les années 1980 elle avait déjà pas mal baroudé… Il l’a lâchement abandonnée lors d’une enième panne électrique le laissant sur le carreau (la panne bien vicelarde, celle qui ne se déclenche que quand il pleut, que tu es loin de chez toi que tu es pressé et que tu as exceptionnellement prêté ta trousse à outils à un collègue irresponsable n’en ayant pas…)

CB500

Mon père entendant son désespoir et comprenant qu’il était près à l abandonner, lui proposa de la récupérer pour la réparer… Mon oncle, quand à lui, vit dans mon père l’occasion de se débarrasser définitivement de ce nid à problèmes et accepta de lui taper dans la main. Voilà le début d’une belle histoire.

Le paternel voyant dans cette moto un défi de bricolage a résoudre se lança dans sa réparation sommaire et rapide puis la stocka au fond d’une grange pendant 25 ans. Les années passèrent, je suis né et toute mon enfance j’ai croisé cette moto sous une couche de poussière les freins bloqués et le moteur ne démarrant plus…

Rapidement je me suis mis à m’imaginer à son guidon, rêvant d’accélérations fantastiques et à chaque passage je lui mettais un petit coup de kick pour éviter que le moteur ne se grippe…
Puis un jour mon permis moto fraichement en poche je négociais auprès du père la récupération de la très sainte bécane… S’en suivi son démontage intégrale pour la mettre dans le coffre de ma bagnole (j’ai une photo de la SAAB900 chargée) et la ramener au garage fraichement converti en atelier…

Quelques photos:

IMG_5323

Le faisceau électrique ou la pieuvre infernale

IMG_5321

Un carbu a régler déjà ça peu être velu, alors quand y en a 4….Pas facile de savoir quel est celui qui chante faux

IMG_5315

La voila toute nue

Honda_CB500_Four_Schema_Electrique

Évident… maintenant sans les codes couleurs… (image provenant du site www.laurent-roy.com)

IMG_5322

Le 4 en 1… a l’époque un Must.

Le 1er démarrage, des moments qu’on ne se lasse pas de revoir… On a que le son et l’image mais ça permet d’imaginer facilement l’odeur et l’émotion qui régnaient ce jour-ci… J’en chialerais presque..

Je suis parti sur une remise en état minimaliste du genre « dans son juss ». Pas envie d’investir des milles et des cents dans une peinture d’origine ni dans un sablage intégral du cadre avec peinture époxy et reprise des chromes….

On va faire ça « a l’anchienne »  en mode homemade, sans chromes et au moins cher mais en se laissant la possibilité de repartir sur du tout origine (pas de selle tape cul ou de découpe de boucle…). Après, vidange, changement du maitre cylindre et des plaquettes, réglage des carbus changement des pneu, reprise de la selle (pas top… la coque de selle et la mousse sont irrécupérables) nettoyage de l’ensemble, reprise locale du faisceau, changement de batterie, peinture des caches, et j’en oubli…

IMG_0153

Le réservoir après ponçage polissage et en cours de vernissage au Rustol.

Je fais suivre quelques photos de l’état dans lequel elle était pour ses premiers tours de roues…

IMG_0189

La photo du poste de pilotage…

IMG_0188

La becanne dans son ensemble…

IMG_0190

Forcement quand on ponce le reservoir on prie pour que des carrossiers n’aient pas repris des tas de pocs au mastic… Dommage.

Depuis pas mal de trucs ont changé dessus, le pot d’origine bricolé a été change par un Megathon avec une chicane histoire d être quand même copain avec les voisins et ça rend pas mal du tout….

Il reste pour être puriste et finir ce projet:

  • le réglage des carbus à fignoler
  • reglage culbuteurs IDEM
  • Panne électrique récurrente sur le régulateur de charge
  • changer le MC pour pouvoir mettre le 2eme disque… et oui les puristes auront remarqué que le 2eme étrier n’est pas monté…

Mais au moins son état ne se dégradera plus. Elle est sauvée…

Comme tout quand c’est fini ça devient vachement moins chouette… Alors on se lance dans un autre truc…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *